Musiques et danses Cajun
Louisiane
Page d'accueilAjouter aux FavorisEnvoyer à un amiImprimerPlan du site
search_left
 
LA MUSIQUE CAJUN

La Louisiane est inséparable de la musique, elle est l’âme des Cajuns, ce mélange de cultures qui sur plusieurs générations nous donne cette musique festive, joyeuse, dansante, empreinte d’espoir et de lamentations, aux accents d’un vieux parler français. Elle nous entraîne sur des rythmes tantôt endiablés tantôt langoureux. Elle puise ses origines dans le vieux folklore français  et européen (polka, gigue, mazurka, valse…) et s’est teintée d’intonations country ou blues au fil du temps mais reste totalement spécifique.

Longtemps cette musique s’est transmise par le simple fait de la jouer, chaque génération retenant les morceaux de ses parents. Il n’y avait pas de partitions écrites.

Les paroles des chansons évoquent la vie, l’amour, les joies, les peines, leur histoire, le bon temps… ponctuées d’expressions locales et … d’improvisation !
 
Dessin concernant la musique Cajun
 
A partir du XIX siècle les « fais dodo » apparaissent. Ceux sont des bals de maisons, on pousse les meubles pour faire place à la musique et la danse. Les enfants sont mis à dormir dans une pièce à part, on leurs disait « fais dodo pendant que nous ça va au bal ! »  Le nom est resté pour désigner un bal cajun.

Traditionnellement la musique cajun se joue avec un violon (apporté par les Acadiens), un accordéon diatonique ou mélodéon (d’origine allemande), une guitare (venue d’Espagne) et un triangle ou « tifer », un « frottoir » ou planche à laver qui servent à donner le rythme.
 
Violon
 
Frottoir Cajun
 
De nos jours, cette musique continue à être jouer en Louisiane, toutes les occasions sont bonnes pour sortir les instruments et « laisser le bon temps rouler ! »
 
Cajun Music
 
ZYDECO OU ZARICO

LA MUSIQUE ZYDECO OU ZARICO

La musique zydeco est apparue en Louisiane dans les années 1930, jouée par la population noire (Créoles). Elle est de culture française (Cajun) mais au fil des décennies les influences blues, soul, ryhtm’&blues lui donne une rythmique plus rock, chaloupée et aussi « collé-serré ». L’ajout de batterie, guitare électrique, harmonica, banjo… lui donne sa forme actuelle et la rend plus énergique et variée.

Morceau traditionnel « les z’haricots sont pas salés » a donné le nom à cette musique : zarico puis par déformation linguistique : zydeco. Cela venait du fait que ce légume était très présent dans la nourriture des populations pauvres qui ne pouvaient acheter de la viande. Comme la musique cajun, le zydeco est une musique festive et dansante qui permet de se retrouver et « laisser le bon temps rouler » !

© 2016 - Pain D'Maïs
Créer un site avec WebSelf